Accueil > 2D2 > Chapitre 10 - Analyse du bilan > CAC 40 : quelles dépréciations comptables pour 2013 ?

CAC 40 : quelles dépréciations comptables pour 2013 ?

www.lerevenu.com - 11.12.2013

samedi 21 décembre 2013

Les sociétés cotées vont bien arrêter leurs comptes pour l’exercice qui s’achève. La norme comptable IAS 36 exige de vérifier s’il y a lieu des corriger la valeur des actifs corporels et incorporels, une procédure délicate.

En 2012, la rentabilité des sociétés du CAC 40 avait fortement chuté. Le bénéfice cumulé avait reculé de 28% et la marge opérationnelle était revenue de 9,5 à 8,2%. En cause, le montant impressionnant des dépréciations d’actifs, qui avait atteint 16,8 milliards d’euros. L’essentiel (72%) de cet ajustement comptable de la valeur des fonds propres des grands groupes du CAC 40 portait sur la dépréciation de leurs écarts d’acquisition, notamment ceux figurant au bilan des opérateurs télécom. Il corrigeait des prix d’acquisition très élevés, pour des rachats conclus dans l’euphorie de l’avant-crise (2006 et 2007).

L’écart d’acquisition, ou survaleur (goodwill), correspond au surcoût que l’acquéreur a accepté de payer par rapport... (Lire la suite)


| Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP
Quelques lectures utiles (académie de Paris)